Vingt-deux mois de collaboration au terme desquels a été constitué une collection intitulée : « Parenthèse ».

Si le titre évoque les mois d’aller-retour en immersion au cœur du Parc naturel régional Périgord-Limousin, loin du quotidien des designers et de leurs cadres de vie, il annonce également le fil conducteur de la collection qui en a découlé. Le projet « Parenthèse » prend la forme d’une collection d’objets et de mobilier inspirés par la flore du Parc. La collection s’articule autour d’un pique-nique imaginaire dans la forêt, là où le temps semble s’être arrêté. Alliant courbes généreuses, richesse des motifs et des coloris, confort et douceur, les designers invitent la générosité et la somptuosité de la flore et la faune du Périgord vert dans nos intérieurs.

Guidées par un choix de matières (le cuir, le bois, l’osier) et de techniques (la vannerie, le tissage, l’ébénisterie) emblématiques du territoire et qu’elles n’avaient pas encore expérimentées, Les M ont visité les ateliers et rencontré les professionnels métiers d’art. Le choix d’une coopération s’est alors effectué sur des critères techniques et esthétiques mais aussi et surtout sur la qualité des échanges humains et l’évidence d’une motivation partagée. De fil en aiguille, au gré des séjours et des rencontres, un ensemble cohérent prend forme.

D’une rencontre coup-de-cœur avec la lithographe Janet Cintas et d’expérimentations autour des feuilles de noyer et d’orchidées, naît « Botanica », transposition en impression textile des effets subtiles de la lithographie. Avec la tisserande Ingrid Jobet, elles poursuivent cette recherche innovante aussi bien en termes de technique que de graphisme et revisitent la traditionnelle lirette à une échelle monumentale. Tissage toujours avec la maroquinière Nathalie Lecoeur, amenée à renouveler sa pratique en un entrelacement de bandes de cuir végétal, inspiré du tressage local du châtaignier. L’osier autant que la vannerie sont au cœur des collaborations avec Adrian Charlton. L’osier, employé de manière totalement inhabituelle, devient nuancier pour une table légère réalisée avec Alexander Hay, tandis que les fonds de paniers se métamorphosent en bestiaire imaginaire. Le fauteuil conçu avec l’ébéniste Alexander Hay et la tapissière d’ameublement Laurence Girard a été pensé par Les M Studio comme le fauteuil idéal. D’abord le confort, puis l’esthétique, toujours le feuillage et enfin le cerf, roi de la forêt. Pour finir, avec le coutelier François Devige, c’est un couteau pliant inspiré par les portes cloutées nontronnaises qui voit le jour. Une véritable réussite que ce compagnon de balade, bijou utile et précieux à la fois, alliant les compétences en design des unes avec le savoir-faire coutelier de l’autre qui invente un nouveau système pour rester au plus proche du dessin et de l’idée.

« Parenthèse » est le conte d’une aventure, une histoire de rencontre avec des paysages et leurs habitants. Avec cette collection, pensée à la fois en fonction de l’esthétique, du confort et de l’usage, mais aussi dans le respect des savoir-faire, des rythmes et des envies de chacun, Les M offrent une vision résolument contemporaine de la ruralité.

Résidences de l’Art en Dordogne – Pôle Expérimental des Métiers d’Art de Nontron et du Périgord Limousin

Crédits photos : Michel Dartenset